No 120 – Simone Oppliger
UGS : 120 Catégories : , Étiquettes : , ,

No 120 – Simone Oppliger

CHF 15.00CHF 25.00

Effacer

Description

40 ans, 120e numéro

Le premier numéro de la revue Intervalles est paru en septembre 1981. C’était l’acte de foi d’une équipe envers la région Jura bernois et Bienne dont elle voulait « illustrer (le) particularisme, ou tout au moins (les) particularités ». Une équipe de neuf hommes… et une femme !

Nous, le comité d’Intervalles, avons décidé de rendre hommage à cette dernière, la photographe Simone Oppliger, pour célébrer l’anniversaire de la revue. Ce 120e numéro, réalisé par MmeSylviane Messerli, directrice de Mémoires d’Ici que nous remercions vivement pour ce nouveau soutien à la revue, lui est donc entièrement consacré.

Nous n’allons pas pour autant passer les neuf partenaires masculins dans les oubliettes de l’Histoire. Il s’agit de MM. Walter Wenger, président de la séance de fondation, Claude Merazzi, premier président ordinaire, Francis Bourquin, Jacques Dumont, qui fut rédacteur de la revue, Jean-Roland Graf, Eric Sandmeier, Pierre Siegenthaler, Francis Steulet, qui assura longtemps la mise en page des numéros et, pendant près de onze ans, la présidence, ainsi que Maurice Vilard.

Notre reconnaissance va aux collectivités publiques qui, depuis quatre décennies, apportent un soutien sans faille à la revue, lui permettant de devenir le héraut de la minorité francophone du canton de Berne : le canton lui-même par sa Direction de l’instruction publique et de la culture, le Conseil du Jura bernois, le Syndicat de communes pour la culture Bienne-Seeland-Jura bernois.

Et enfin, chères abonnées, chers abonnés, chères lectrices, chers lecteurs, votre intérêt, votre plaisir et votre fidélité sont les moteurs de notre travail. Ils renouvellent notre motivation d’année en année. Nous espérons ainsi satisfaire votre appétit de la région et vous garder à nos côtés dans la décennie qui s’ouvre !

Au nom du comité

Jean-Christophe Méroz, président du comité de la Revue INTERVALLES

Informations complémentaires

Poids 241 g
Dimensions 17 × 25 × 1 cm
Version

, ,

Sommaire

AVANT-PROPOS 11
L’ENSEIGNEMENT MÉNAGER, BIEN PLUS QU’UN COURS DE CUISINE… 15
L’ÉDUCATION : UNE PRIORITÉ POUR LES FÉMINISTES 20
REMONTER LE COURS DE L’HISTOIRE 21
La place des femmes dans la société suisse du XIXe siècle 22
L’ère industrielle ou quand le « travail féminin » devient un problème… 22
Les rôles de genres se figent sous l’influence bourgeoise 23
L’idéal familial bourgeois se heurte aux réalités socio-économiques 25
Premiers mouvements féministes 26
Suffrage féminin réclamé depuis 1909… 27
La Première Guerre mondiale : renforcement des rôles de genres 30
L’Entre-deux-guerres : des progrès très modestes 30
La Deuxième Guerre mondiale : au nom de la Défense spirituelle 33
Mère et ménagère avant tout 34
Suffrage féminin enfin accepté… et ensuite ? 36
Les années de révolte 38
LE BOYCOTT 41
Enjeux du boycott 44
ENCHAÎNEMENT DES ÉVÉNEMENTS 52
Les premières réactions 52
Le corps enseignant face au boycott 52
Suite du mouvement 54
Réponse du Conseil-exécutif bernois aux boycotteuses 56
En route vers le procès : soutiens et actions 58
Un procès aux dimensions internationales 59
Devant le tribunal 63
RETOUR AU BOYCOTT, QUI S’ÉTEND AU NIVEAU NATIONAL 70
NOUVEAU PROCÈS DANS UN CONTEXTE CHANGEANT 75
VERS DES COURS MIXTES ET FACULTATIFS 77
DE LA GRÈVE DES « CASS » À LA GRÈVE DU CLIMAT OU L’IMPORTANCE DES MICROCHANGEMENTS 78
CONCLUSION 89
BIOGRAPHIES 93

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.