UGS : 5 Catégorie : Étiquettes : ,

No 5 – Beaux-arts I

CHF 8.00

Effacer

Description

Dès le début, notre objectif a été, et il le reste, de diversifier les thèmes des fascicules d’Intervalles. Afin d’établir, à longue échéance, un inventaire aussi complet que possible de l’activité culturelle de notre région.

Notre option, cette fois, est allée à la présentation de quelques-uns de nos peintres. Il ne peut s’agir que d’un échantillonnage, étant donné le nombre impressionnant d’entre eux qui sont nés dans le Jura bernois et à Bienne ou qui y ont mené carrière. Nous pensons ici, et la liste n’est pas exhaustive, à la famille des Robert, à Jules Blancpain, Adrien Holy, Fernand Giauque, Charles Robert, Henri Piccot, Pierre Stampfli parmi les disparus, et, chez les vivants, à Georges Item, Claudévard, Michel Wolfender, Michel Gentit, Gérard Tolck, Claire Comment-Borel, Claudine Houriet, Roger Voser, Roger Tissot, Jean-Claude Kunz, Pierre von Gunten, Philippe Kissling, Pierre Marquis, Serge Voisard, etc.

Le sommaire de ce numéro l’atteste: notre choix ne procède d’aucun esprit de système. D’une interview de Lermite à propos de son vitrail monumental Paradis perdu, et des paysages jurassiens de Pierre Warmbrodt, dont la solide architecture s’inspire de celle même du pays, aux fantaisies baroques et poétiques de Marco Richterich ou aux visions surréalistes de Diego Smaniotto, en passant par les compositions abstraites de Max Kohler, les atmosphères et les intentions s’avèrent assez diverses et exigeantes pour rendre évident le fait que nos peintres, loin de constituer une chapelle étroitement particulariste, se rattachent aux tendances importantes de l’art pictural de notre temps, qu’ ils en partagent et enrichissent le champ de recherches. Deux études sont en outre consacrées à des institutions qui favorisent l’affirmation des beaux-arts en terre Jurassienne.

Diversité dans la matière, diversité aussi dans la manière. Tantôt, les peintres eux-mêmes ont la parole ; tantôt, ils ont laissé à des amis le soin de parler d’eux et de leur oeuvre. Le ton n’est donc pas à la critique raisonnée, froide, pesant scrupuleusement sur d’impitoyables balances les ambitions, les procédés, les réussites, les échecs. La démarche est plutôt de nature osmotique, ouverte à l’empathie, ou tout au moins à la sympathie. Puisse-t-elle convaincre nos lecteurs et les sensibiliser au message des peintres ici réunis!

Informations complémentaires

Poids 239 g
Dimensions 17 x 25 x 0.7 cm
Version

Sommaire

Raymond Bruckert Lermite et le Paradis perdu
Eric Sandmeier Marco Richterich
Francis Bourquin Une visite à Diego Smaniotto, peintre surréaliste
Pierre Siegenthaler Pierre Warmbrodt
Jean-Pierre Girod Max Kohler et l’esprit baroque
Antoine Jeker L’atelier de gravure de l’AJAC à Moutier
Claude Merazzi L’Ecole d’arts visuels de Bienne
Pierre Allemand Moutier et son musée

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.