UGS : 68 Catégorie : Étiquette :

No 68 – La Tour de Moron

CHF 20.00

Effacer

Description

« Il faut être un peu fou pour aller construire une tour là-haut! » Combien de fois n’avons-nous pas entendu ces propos dans la région. Et pourtant, n’en déplaise à ceux qui en doutaient, la Tour de la formation professionnelle se dresse maintenant fièrement au sommet de la chaîne de Moron. Le pari est gagné !

C’est qu’il a fallu beaucoup de courage, de détermination et d’optimisme à Théo Geiser, ainsi qu’à ses deux acolytes Antoine Bernasconi et Henri Simon, pour que cette réalisation puisse se faire. Ils ne se sont pas découragés dans les dédales administratifs et les difficultés de financement. Chaque obstacle était un défi de plus qu’ils ont relevé. Ils ont su défendre leur projet et convaincre la formation professionnelle, les politiciens et des artistes de grand renom comme Mario Botta et Sam Szafran, qui tous deux ont été séduits par le projet et par l’enthousiasme de ceux qui y croyaient.

La Tour de la formation professionnelle fait partie d’une tradition touristique. Depuis longtemps, la chaîne de Moron a attiré les marcheurs et les skieurs des régions jurassienne et bâloise notamment. Les riches Bâlois, durant la période troublée de la deuxième guerre mondiale, ont dû trouver une alternative aux collines de la Forêt Noire pour leurs activités en plein air et leurs parties de campagne. Moron leur a semblé idéal: pas trop loin de leur lieu d’habitation et jouissant d’une vue imprenable. C’est là toute l’attraction du lieu: un panorama magnifique qui dévoile par beau temps le massif du Mont-Blanc, les Alpes valaisannes et bernoises, la région lucernoise, le Säntis, le plateau munichois, la Forêt Noire, l’Alsace, les Vosges et le plateau de Maîche.

Cette vue imprenable est à l’origine de quelques extravagances. En 1962, Luc Studer, l’ancien propriétaire du chalet qui se trouve encore à côté de la tour actuelle, avait eu l’idée d’élever une construction métallique dotée d’une échelle et d’une petite plate-forme pour voir un peu mieux les Alpes. Ainsi, jusqu’en 1982, la «Tour du Luc» a attiré les familles de la région dont les gamins avaient envie de faire de l’escalade ! Mais la tour actuelle n’est pas l’enfant de la «Tour du Luc». Beaucoup plus qu’une simple construction à vocation touristique, c’est un projet de formation ambitieux qui a regroupé plus de 600 apprentis des professions du bâtiment. Née dans le cadre du Programme d’impulsion de la Confédération et de l’Arrêté sur les places d’apprentissage lancé en 1996, la Tour de la formation professionnelle a été avant tout une idée géniale pour relancer l’intérêt des métiers de la construction et une chance énorme pour tous les jeunes qui ont pu se former sur un objet réel qui restera pour les générations futures. Dans une société où les études et le secteur tertiaire semblent la meilleure voie pour réussir, il était temps de remettre en valeur l’habileté manuelle qui est si nécessaire au bon fonctionnement de notre société.

La Tour de Moron, c’est encore une œuvre d’art aux proportions superbes portant la griffe d’un des architectes les plus en vue de notre époque : Mario Botta. Elle ressemble à une imposante sculpture qu’on a envie de toucher. Lorsqu’on s’approche, sa pierre est si belle et taillée avec tellement de soin que le désir nous prend de la caresser. Puis on commence à gravir les marches et ce qui frappe d’abord, c’est la facilité avec laquelle on s’élève. On n’a pas l’impression de monter, aucun effort ne vient entraver l’esprit. Et tout à coup, le paysage s’ouvre et les perspectives changent. Cette vallée dans laquelle je suis née et que j’ai l’impression de connaître par cœur s’allonge, prend des formes différentes et surprend. Puis le regard se porte plus loin, vers le Plateau et les Alpes, enfin vers l’étranger… qui ressemble tellement à chez nous. Et on reste là, à essayer de reconnaître, à contempler, à rêver.

Mais au-delà des perspectives touristiques, professionnelles et artistiques, la Tour de Moron est un symbole. Dans un monde où le profit, l’individualisme et le plaisir immédiat prennent une place toujours plus importante, elle est là pour nous rappeler d’autres valeurs. Elle est le fruit d’un engagement bénévole, d’années de travail pour organiser le chantier et récolter des fonds. Elle a permis à des jeunes d’apprendre à vivre ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre pendant quelques semaines, à se supporter, à respecter les autres et à accepter leurs différences. Il n’y a pas que l’ouverture du paysage dans ce projet, il y a aussi l’ouverture d’esprit! Les apprentis ont pu aussi redécouvrir une vie proche de la nature et être fiers d’avoir participé ensemble à une création. La Tour de Moron, c’est également un magnifique pied de nez à tous les esprits négatifs qui considèrent le Jura bernois comme une région sinistrée, incapable de réflé- chir sur elle-même et de se développer. Enfin, cette réalisation nous prouve qu’il y a encore des idéalistes qui s’engagent sans compter pour la formation des jeunes et pour un projet auquel ils croient. Elle est la preuve qu’il faut oser rêver, même si les rêves peuvent parfois sembler un peu fous.

 

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions 17 x 25 x 0.7 cm
Version

, ,

Sommaire

INTERVALLES Préface
ALFRED L. CHARPILLOZ MORON DE MALLERAY, MARS 2004 Première «Tour de Moron» (mons rotundus)
VÉRONIQUE BAERFUSS Un projet de formation hors du commun
VÉRONIQUE BAERFUSS Mario Botta: engagement et conceptions architecturales
ALAIN DUCOMMUN Eléments didactiques: quelques repères…
NICOLAS STORCK Les roches – Formation du Jura et du Moron
ALBERT ANGEHRN Les fossiles – Hommage aux grands anciens
ALAIN SAUNIER ET JEAN-CLAUDE GERBER La faune – Migration et interdépendances
ARNAUD BRAHIER La flore – Excursion botanique impressionniste à Moron
ALAIN DUCOMMUN ET CÉDRIC KOLLER Les produits du terroir – Quatre ambassadeurs
ERIC SANDMEIER Les hommes de la Tour
HALLE DES MAÇONS DE TOLOCHENAZ Une expérience de vie
VÉRONIQUE BAERFUSS Sam Szafran, un parrain de renom
INTERVALLES Les accès à la Tour de Moron
INTERVALLES Fiche signalétique
INTERVALLES Petit résumé de l’historique de la Tour de Moron

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.