UGS : 112 Catégories : , Étiquette :

No 112 – AOUP: deux siècles au service de la communauté

CHF 30.00

Effacer

Description

En octobre 2016, l’Association des OEuvres d’Utilité Publique du district de Courtelary a fêté ses 200 ans d’existence dans le silence général. Une association aussi vénérable ne méritait-elle pourtant pas un peu d’intérêt de par sa seule longévité ? Ne devait-elle pas susciter la curiosité, elle qui est un des plus grands employeurs de la région en engageant près de 170 personnes ? Qui est donc cette « AOUP », dont on ne connaît généralement que le nom sans en cerner les missions ?

Mandaté par le comité directeur de l’AOUP, Mémoires d’Ici a souhaité montrer le travail réalisé par l’association qui chapeaute, en 2018, un home pour personnes âgées à Saint-Imier, un centre spécialisé dans la lutte contre les addictions à Tramelan, le Centre éducatif et pédagogique de Courtelary et le Service d’action éducative en milieu ouvert du Jura bernois.

Les recherches menées par Anne Beuchat, Pierre-Yves Donzé et Nicole Hager s’appuient sur près de cinq mètres linéaires d’archives, complétées par de nombreux entretiens avec les acteurs contemporains. Elles retracent l’histoire d’une institution créée dans des années où notre pays était confronté à une pauvreté si grande qu’il fallut organiser des « soupes économiques » pour sauver la population de la détresse et de la faim. Elles racontent la fondation de l’orphelinat, de l’asile de vieillards et de l’hôpital du district quand notre région était encore dépourvue de structures publiques. Elles révèlent enfin les efforts entrepris pour répondre à l’évolution des besoins d’une communauté dont les bases ont été bouleversées par l’arrivée de l’industrie et qui a subi de constants changements économiques, politiques, démographiques et sociétaux.

Au final, c’est bien l’histoire d’une région tout entière qui se lit en filigrane de ces analyses. Mais c’est aussi un miroir dans lequel nous pouvons, aujourd’hui encore, trouver notre reflet. Les questions que se posaient le doyen Morel et le bailli May, initiateurs de celle qui était encore la Caisse centrale des pauvres, sont toujours d’actualité – car elles sont au fondement même de toute société humaine. Faut-il soutenir le plus faible ? Quel pauvre, quel malade, quelle personne dépendante accepte-t-on d’aider ? Qui doit prendre en charge ce soutien, et comment ?

La réponse à ces questions peut dépendre des circonstances économiques, mais aussi de raisons politiques, religieuses ou morales. Quelles que soient leurs motivations, les hommes et les femmes qui se sont engagés bénévolement pour la Caisse centrale des pauvres puis pour l’Association des Œuvres d’Utilité Publique ont permis au district de Courtelary de bénéficier d’un réseau d’institutions dense et efficace. Ils ont assurément mis leurs forces, leurs convictions et leurs rêves au service de la communauté.

Avant-propos de Sylviane Messerli, directrice de Mémoires d’Ici

Informations complémentaires

Poids 317 g
Dimensions 17 x 25 x 1 cm
Version

, ,

Sommaire

Avant-propos – Deux siècles au service de la communauté Sylviane Messerli 9
La naissance de la Caisse centrale des pauvres (1816-1840) Anne Beuchat 13
Contexte et acteurs 13
Mise en place et fonctionnement (1816-1819) 19
Démocratiser et capitaliser (1820-1830) 32
Instruire, moraliser, surveiller (1830-1840) 37
Conclusion 46
La Caisse centrale des pauvres du district de Courtelary et l’institutionnalisation de l’assistance de 1840 à 1900 Pierre-Yves Donzé 53
Introduction 53
Fonctionnement et financement de la CCP 55
Lutter contre la mendicité 59
La création d’institutions sociales 61
Conclusion 66
La Caisse centrale des pauvres du district de Courtelary de 1900 à 1946 Pierre-Yves Donzé 69
Introduction 69
Organisation et fonctionnement de la CCP entre 1900 et 1946 71
Les institutions sociales de la CCP durant la première partie du 20e siècle 75
Conclusion 82
L’Association des Œuvres d’Utilité Publique de 1946 à aujourd’hui Nicole Hager 85
1946 Naissance d’une association d’associations 85
1947-1960 Renforcement de la sécurité sociale 91
1961-1980 Transfert des responsabilités des communes au canton 98
1981-1989 Une arrivée, un départ 106
1990-2001 Collaborations officielles et officieuses 109
2002-2009   Les PME de la solidarité 113
2010 La réforme administrative, un tournant 115
2011-2018 Disparition du Foyer des jeunes 117
Chronologie de l’AOUP de 1946 à aujourd’hui 122
Conclusions – Et demain ? Jacques Zumstein 125
AOUP comités 2018 130

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.