UGS : 43 Catégories : , Étiquette :

No 43 – Monique Saint-Hélier

CHF 18.00

Effacer

Description

Ce numéro de la revue Intervalles, que le comité nous a généreusement offert pour célébrer le centième anniversaire de la naissance de Monique Saint-Hélier (née à La Chaux-de-Fonds le 2 septembre 1895), nous l’avons voulu en trois volets.

1. Des inédits

Le fonds Monique Saint-Hélier, déposé au Centre de recherches sur les lettres romandes à l’Université de Lausanne, est très riche. On y trouve des centaines de pages de textes en travail qui auraient constitué la suite que la romancière comptait donner à la Chronique des Alérac par delà L’Arrosoir rouge; le récit de l’équipée à Gien, où Monique Saint-Hélier faillit mourir sous les bombardements allemands; le Journal (qui évoque surtout la vie du couple durant les années de l’Occupation), les carnets de travail de la romancière; et une abondante correspondance.

C’est de ce fonds que proviennent les textes que nous donnons ici. Dans la livraison d’octobre de la revue Études de lettres (publiée par la Faculté des lettres de Lausanne), numéro lui aussi consacré à Monique Saint-Hélier, on pourra lire un autre inédit d’un très grand intérêt: une longue étude de la romancière sur Louise Labbé. Jean Paulhan lui avait demandé ce texte pour un ouvrage collectif, à paraître chez Gallimard, sur les poètes lyriques du XVIe siècle (c’était l’époque où l’on redécouvrait la poétesse lyonnaise). L’ouvrage ne fut pas imprimé.

2. Des vues critiques et des souvenirs

Une chronique que Philippe Jaccottet consacra à L’Arrosoir rouge lors de sa parution. Des souvenirs de Roger-Louis Junod, le seul de notre génération à avoir rencontré la romancière à Paris et fréquenté l’appartement du Quai de Béthune. Et une étude d’Anne-Lise Grobéty. Comme Monique Saint-Hélier, Anne-Lise Grobéty a vécu à La Chaux-de-Fonds jusqu’à son baccalauréat. · Et tout comme la Chronique des Alérac, son œuvre – je songe en particulier à Infiniment plus – s’est nourrie de ce qu’on pourrait appeler le génie du lieu: de ses paysages et de son climat.

3. Des textes de création

Que François Debluë, Marie-Claire Dewarrat, Amélie Plume, Sylviane Roche et Pierre Voélin nous ont donnés, comme des hommages à celle qui est, avec Catherine Colomb, une des deux grandes romancières romandes du siècle.

Nous aurions voulu marquer cet anniversaire par un acte majeur: la réédition, en France, des quatre romans qui constituent la Chronique des Alérac. Hélas! Bien que Monique Saint-Héli er ait été publiée par un éditeur parisien réputé (Grasset), et que la publication de Bois-Mort, en 1934, ait suscité un véritable débat dans la presse littéraire, nous n’avons trouvé jusqu’ici aucun éditeur français prêt à tenter l’aventure. Or, aussi longtemps que l’oeuvre de Monique Saint-Hélier n’aura pas été redécouverte et reconnue par l’édition et la critique parisienne qui donnent le ton, la romancière restera ce qu’elle est aujourd’hui: l’auteur d’une œuvre majeure qui a, en Suisse romande, ses fidèles et même ses fanatiques, mais que le public francophone, hors de nos frontières, ne connaît pas.

Les différentes manifestations du centenaire: deux expositions au Musée et à la Bibliothèque de La Chaux-de-Fonds, la publication d’un catalogue, deux numéros de revue, n’auraient pas été possibles sans l’appui généreux du canton de Neuchâtel (Service des affaires culturelles), de la ville de La Chaux-de-Fonds, de sa Bibliothèque, du Musée des Beaux-Arts, de la Commission neuchâteloise de la Loterie romande et de la Fondation culturelle de la Banque cantonale neuchâteloise. Nous leur disons ici notre gratitude.

Jean-Luc Seylaz

Informations complémentaires

Poids 386 g
Dimensions 17 x 25 x 0.9 cm
Version

Sommaire

Monique Saint-Hélier Souvenir de Gien
Monique Saint-Hélier Le mariage de Carolle Alérac et le secret de Patricia Greaw
Roger-Louis Junod Monique Saint-Hélier – Souvenirs
Philippe Jaccottet La Chronique fabuleuse
Anne-Lise Grobéty Monique Saint-Hélier, du lieu à l’oeuvre
Lucien Schwob Lettre sur l’Espagne
Marie-Claire Dewarrat Hommage à Monique Saint-Hélier
Amélie Plume Une autre adolescence à La Chaux-de-Fonds
Sylviane Roche Eloge de la paresse
Pierre Voélin Pour une liturgie de pleurs
François Debluë L’Embarquement
Jean-Luc Seylaz Monique Saint-Hélier

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.